Le Trièves

_

“l’une des dernières terres préservées du Dauphiné”

Le Trièves représente une zone de transition entre les Alpes du Nord et du Sud :

à la limite de l’Isère, de la Drôme et des Hautes-Alpes (du col du Fau à celui de la Croix-Haute, par la RD 1075).

35 000 ans auparavant, la majeure partie du Trièves était occupée par un lac formé des eaux du Drac, retenues par une langue du glacier de l’Isère, ce qui a généré l’unité des paysages et des sols de la région.

im1

Aujourd’hui, le Trièves bénéficie d’un cadre exceptionnel :

c’est l’une des dernières terres préservées du Dauphiné, grâce à la pratique d’une agriculture extensive et à l’absence d’industrie.

Lorsqu’on est dans le Trièves, on perçoit déjà la Provence, toute proche : ensoleillement, luminosité, géographie, culture…

ferraudet-paysage-2

“Ressourcement, dépaysement et impression d’être coupé du monde”

Véritable amphithéâtre naturel, ce plateau d’altitude (environ 850 m)

offre un contraste spectaculaire entre le calme de la campagne (prairies, vallons, torrents, forêts, villages aux tuiles d’écailles…) et la grandeur imposante des montagnes qui l’entourent.

 au nord

les vallées de moyenne montagne de la Gresse et du Franjaret

 à l’ouest

les piémonts du Vercors : paysage montagnard de combes ou vallées suspendues dominées par les hautes falaises de calcaire ;

quelques sommets : le Grand Veymont (2 341 m) et le Mont Aiguille

(2 086 m)

 au nord-est

un balcon formé par des plateaux et des terrasses cultivés, dominant le territoire sauvage et spectaculaire des gorges du Drac, le principal cours d’eau (entaillé par le lac du Monteynard, aux eaux couleur de jade)

 au sud-est

le massif du Dévoluy, dominé par de majestueux sommets :

l’Obiou (2 789 m) et le Grand Ferrand (2 759 m).

essai-trieves-1

Communauté de Communes du Trièves

fusion des communautés de communes des cantons de Mens, Monestier de Clermont et Clelles

Un territoire peu peuplé

9 426 habitants pour 632 km²

Histoire et patrimoine

fait religieux marqué à l’époque moderne par la présence de catholiques et de protestants

patrimoine rural : manoirs, maisons de maîtres et maisons paysannes

artistes ayant séjourné sur ces terres : Jean GIONO, Edith BERGER,

Emile GILIOLI.

+ d’infos