Le Parc Naturel Régional du Vercors

“Le Vercors, massif préalpin, à la rencontre des Alpes du nord et du Sud”

 

 

 

Prenez le temps de parcourir à votre rythme le plateau du Vercors,

citadelle de calcaire blanc
protégée par des falaises hautes de plus de 200 m.
Vous serez séduits par ses paysages exceptionnels et la diversité de la faune et de la flore.

 

 

 

 

 

Plateaux, prairies, vallons, cirques, canyons, gorges souterraines ;
l’immensité de paysages déserts, parsemés d’herbes rases et de lapiaz,

alterne avec des paysages doux (combes et cuvettes) et de vastes
étendues de forêts.

Ainsi, le Vercors représente un territoire idéal pour le tourisme naturaliste : contemplation, découverte, sports de nature.

Paradis de la randonnée en toutes saisons
A pied, à cheval, en VTT, en raquettes, à ski, avec ânes, mules, ou en traîneau à chiens : 2 800 km de sentiers de randonnées, sans oublier les Grandes Traversées du Vercors.
les sources du Parc Naturel du Vercors

Au-delà de sa vocation touristique, le massif est le berceau d’une activité économique de moyenne montagne : élevage, exploitation de la forêt, production de terroir…

 

 

L’homme vit dans le Vercors et compose avec la nature, depuis la préhistoire.
Des ouvrages tels que les routes suspendues, taillées dans la roche, révèlent cette volonté d’aménager le territoire coûte que coûte.
voir musée de la Préhistoire, mémorial de la Résistance

Fiche d’identité du Parc Naturel Régional du Vercors

Création
16 octobre 1970
Missions
– préserver et valoriser les milieux naturels
– développer les activités du Vercors (agricoles, touristiques, artisanales…)
Superficie
206 208 hectares, dont 17 000 hectares classés en Réserve Naturelle des Hauts Plateaux du Vercors
Forêt 125 000 hectares
Altitude
de 180 m à 2341 m (Grand Veymont)
Population
46 000 habitants
Régions naturelle
Quatre-Montagnes, Trièves, Vercors Drômois, Royans Isère, Royans Drôme, Gervanne, Diois et Piémont Nord.
Informations
Parc Naturel Régional du Vercors
Relais Chichilianne Mont Aiguille
L’Eglise – 38930 Chichilianne – tél 04 76 34 44 95

retour accueil

 

Le Mont Aiguille

La naissance de l’alpinisme

le-mont-aiguille Son architecture singulière, son allure de sentinelle, sa réputation de mont inaccessible ont forgé au Mont Aiguille son aura de mystère.
C’est peut-être ce qui incita le Roi Charles VIII à organiser, en 1492, l’ascension de ce coin de France encore inexploré.
Antoine de VILLE, seigneur lorrain et capitaine de Montélimar, est chargé de conquérir la montagne comme l’on prend une forteresse : tailleur de pierre, échelleur, charpentier, prédicateur du roi et aumônier l’accompagnent.

Le sommet est atteint le 26 juin 1492. Il s’agit là du premier acte d’alpinisme dûment authentifié. Mais, c’est seulement en 1834 que le mont est de nouveau gravi par un berger de Trésanne. le-mont-aiguille-en-ete

Parti avec une équipe de 6 hommes, il est le seul à parvenir au sommet. Cette ascension eut un fort retentissement et mit définitivement fin à l’inaccessibilité légendaire du mont. Puis, en 1877, Edouard ROCHAT et ses compagnons ouvrent l’ère des ascensions touristiques et les courses au sommet du Mont Aiguille se succèdent.

 

 


Le Mont Aiguille : un phénomène géologique

le-mont-aiguille

Largement détaché de la chaîne du Vercors par l’érosion de la muraille, le Mont Aiguille, bloc quadrangulaire de calcaire, représente la figure tutélaire du Trièves. Le socle dénudé se compose de strates de calcaire, tandis que plus haut le rocher est formé d’un lourd bloc de calcaire dur et compact (pelouse sommitale de 750 m de long/90-150 m large). Jusqu’en 1940, il culminait à 2097 m ; des éboulements successifs ont progressivement abaissé son altitude à 2086 m. Le soubassement du Mont Aiguille est formé par des calcaires argileux : on peut trouver de nombreux fossiles d’ammonites, de bélemnites, de bivalves et plus rarement d’oursins.

Ces fossiles indiquent la présence d’une mer considérée comme relativement profonde et calme. Par opposition, le calcaire urgonien qui forme la falaise du Mont Aiguille ou celle des rochers du Parquet contient d’autres fossiles marins. La falaise du Mont Aiguille, haute de 300 mètres, a mis environ 10 millions d’années pour se construire.


Légendaire Mont Aiguille

le-mont-aiguille-et-la-mer-de-nuages

On raconte qu’au sommet du Mont Aiguille, dans des grottes de cristal, se sont réfugiés les dieux et les déesses chassés de l’Olympe. Ibicus, chasseur, surprit un jour les déesses dans une tenue dont elles eurent à rougir.

“Jupiter, fou de colère, lança alors les foudres contre le mont profané et le sépara de la chaîne voisine.”

Ibicus, victime de sa curiosité fut changé en bouquetin et condamné à errer éternellement sur les pentes de la montagne.

Le Mont Aiguille, nimbé dans son mystère, devint par la suite un thème récurrent de la littérature.

En 1535, François Rabelais, s’inspire de l’un de ces récits imaginaires et écrit alors dans le Quart Livre : « Ce jour-là, Pantagruel descendit dans une île admirable entre toutes les autres (…) et pas beaucoup moins inaccessible que le Mont du Dauphiné, ainsi nommé parce qu’il est en forme de potiron, et que, de toute mémoire,  personne n’a pu le franchir, hors Doyac (…) lequel avec des engins mirifiques y monta et qui trouva au-dessus un vieux bélier. C’était à deviner qui l’avait transporté là. D’aucun dire « qu’ayant été ravi étant jeune agnelet par quelque aigle ou quelque chat-huant grand duc, il s’était sauvé entre les buissons ». »

 

retour accueil

Patrimoine naturel

Nature sauvage, cadre paysager exceptionnel où l’on prend plaisir à se ressourcer

Chichilianne, au cœur d’un bassin agricole et forestier, est dominé par les falaises monumentales des Hauts Plateaux du Vercors et par le splendide Mont Aiguille.

LA FLORE

La flore régionale du Vercors est remarquable par sa profusion et sa richesse. Elle est particulièrement spectaculaire au printemps.

sabot-de-venusorchis-mascula

700 espèces végétales
Remarquable diversité orchidologique,
plus de 60 espèces : sabot de venus, orchis de Spitzel…

chevettte-blanche-et-daphne-cneorum-roselis-martagonlis-de-saint-brunoTulipe sauvage, edelweiss, lis martagon, gentiane, anémone, arnica, panicaut, jonquille, narcisse…

LA FAUNE

Le Vercors, véritable paradis pour les amoureux de la faune sauvage est l’un des rares sites en France abritant les 6 ongulés : la faune est discrète mais foisonnante.

120 espèces animales
Ongulés sauvages
chamois

bouquetin, cerf,
chamois, chevreuil,
mouflon et sanglier

Rapaces diurnes et nocturnes
aigle royal, vautour fauve, faucon pèlerin, chouettes Tengmalm
et chevêchette, tétras-lyre, lagopède, lièvre variable, renard, blaireau,
martre, belette, marmotte des Alpes
17 espèces de reptiles et d’amphibiens

LA FORêT

Très diversifiée, avec une répartition équilibrée entre feuillus et résineux, elle favorise la richesse de la faune.

pins

La plus grande forêt de pins à crochets des Alpes calcaires
sapins, pins sylvestres, pins à crochets, épicéas, mélèzes, hêtres…

 


LA GÉOLOGIE

“Paysages de montagnes nées du fond de la mer” : Chichilianne représente un site spectaculaire et facile d’accès.

le-mont-aiguille-depuis-la-montagnetteLe Mont Aiguille, calcaire argileux et urgonien, s’est détaché de la falaise du Vercors.
Le massif du Vercors est formé de différentes roches calcaires issues de longues phases de sédimentation au fond de la mer, qui ont formé un énorme millefeuille.

Sous l’effet de la dérive des continents, celui-ci s’est ensuite plissé lentement, puis, les glaciers et l’eau ont taillé et érodé dans cette masse de calcaire et créé des gorges profondes, des cirques majestueux, des grottes et des gouffres parmi les plus célèbres d’Europe.
ammonites

Observation de fossiles marins :
ammonites, bélemnites,
bivalves, oursins…


INFORMATIONS COMPLÉMENTAIRES

Relais Infos tourisme et Randos                                                                  “Porte des Hauts-Plateaux”
 Place de la fontaine (près de l’église) – 38930 Chichilianne
tél: 04 76 34 44 95

La cueillette de l’ensemble des fleurs sur la Réserve naturelle nationale des hauts plateaux du Vercors est strictement interdite.
Afin d’éviter les dérangements intempestifs de la faune, les chiens sont interdits dans la Réserve, même tenus en laisse. Les gardes assermentés de la réserve, les agents de l’office français de la biodiversité veillent à faire respecter la réglementation.